En flânant... à La Flèche

Publié le par Débé

Quelques vues d'une jolie ville sarthoise, La Flèche...

Le Loir et ses moulins.

Le château des Carmes, abritant l'hotel de ville

Le Loir

Canal de l'ancien château de Fouquet de La Varenne

Promenade du Maréchal Foch, le long du Loir.

La statue d'Henri IV trône sur la place qui porte son nom.  Au fond, on aperçoit le portail du Prytanée militaire.

Le prytanée militaire a été fondé par Napoléon dans les murs d'un collège royal de jésuites, lui-même fondé en 1603 par Henri IV. Le buste de ce dernier trône d'ailleurs dans une niche du magnifique portail d'entrée.

Une boutique dans son jus d'origine.

La halle et le théatre de la Halle-au-Blé (ce dernier est surnommé "La Bonbonnière")

Le pavillon Fouquet de La Varenne, vestige du château du même nom.

Une des nombreuses petites rues de La Flèche.

La Grande Rue, la principale artère commerçante du centre-ville.

Ancienne maladrerie St-Jacques, fondée au 12ème siècle.


La Flèche, dont les origines remonteraient avant l'an 1000, est l'une des 2 sous-préfectures de La Sarthe avec Mamers.
Gros village au moyen-âge, la cité devient ville à part entière sous le règne d'
Henri IV qui y fonda un collège royal de Jésuites réputé, devenu Prytanée militaire sous Napoléon. D'ailleurs une légende veut que les parents du bon roi Henri, Jeanne d'Albret et Antoine de Bourbon, l'auraient conçus lors de leur séjour de quelques mois à La Flèche. Preuve de son attachement à la ville, Henri IV fit don de son coeur aux Jésuites du collège royal, dont les cendres sont toujours conservés dans la chapelle du Prytanée.
Baigné par le Loir et la douceur angevine, La Flèche est une ville coquette aux multiples visages. Outre le fait d'être située sur le méridien de Greenwich, à sa périphérie se trouve l'imprimerie du Livre de Poche, qui a imprimé les version française d'Harry Potter.


,
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
<br /> Ne cherchant que dans les collines et des bois les vestiges du moyen âge, je ne vais que rarement dans les cité modernes. Et quelle ereur !<br /> Notre Royaume dispose de beauté construite très interessantes.Je prends mon arc et me rends à la Flèche la prochaine fois.<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> ooooh, Messire manie bien les jeux de mots :0036:  :0036: <br /> <br /> <br /> <br />
D
<br /> Ah ouais pasmal quand même....héhé ça me rappelle un récit!<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> Ahahah, en plus sur une des photos, on voit même la place Henri IV  avec le croisement la rue Carnot et la rue Henri IV, où Louise et Martin se rencontré dans ton récit    Bises la romancière :0010:<br /> <br /> <br /> <br />
G
<br /> C'est magnifique chez toi !  je ne connais pas du tout la Sarthe et j'aimerai y aller en voyant tes photos.<br /> Bises et bon we David<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> Ah cool!!  Je serais ravi de te guider toi et ton homme dans mon beau département   Bises :0010:<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Tiens, j'ai l'impression de connaître; peut-être que je confonds! lol<br /> <br /> Tes photos sont très bien réussies, rien à redire à ton article.<br /> <br /> Bises<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> Vi, vi, c'est bien La Flèche, là ou tu habite , ma chère Anne  <br /> <br /> <br /> <br />