Petites gares sarthoises

Publié le par Débé

Après les clichés de la gare de Villaine-sous-Malicorne publiés dans le précédent article, je vous propose de découvrir d'autres gares du sud-Sarthe construites par la compagnie du Paris-Orléans entre 1877 et 1879, en apparence identiques, mais ayant connues des fortunes diverses....

* Mezeray    (ligne La Suze - la Flèche, fermée dans les années 90)
Le bâtiment voyageur en août 2004
La même gare au début du 20ème siècle  (collection personnelle)



Cette gare est désafectée depuis 1970, le bâtiment voyageur est resté dans son jus d'origine, mais inahabité actuellement.

*Verron  (ligne La Suze - La Flèche)
Le Bâtiment voyageur en mars 2004
et... en janvier 2009

Tout comme Villaine-sous-Malicorne et Mezeray, la gare de Verron est désafecttée depuis 1970 et le bâtiment-voyageur fut joliment rénové il y a peu ^^.

*Crosmière  (ligne La Flèche-Sablé, section fermée et déferrée)
Ancien bâtiment-voyageur, méconnaissable car très modifié
Le même bâtiment vu de l'ancienne plate-forme de la voie.
On distingue la bordure en pierre du quai voyageur et les arbres témoignent que les trains ne passent plus là depuis fort longtemps....

La gare de crosmière a vu ses derniers voyageurs en 1938 et les derniers trains de marchandises y manoeuvrèrent jusque dans les années 60. Anectode; ma mère y a vu des trains manoeuvrer lorsqu'elle était gamine, mon grand-père possédant un champ juste à coté. Ce dernier a failli racheter le bâtiment-voyageur au début des années 70 afin d'y vivre sa retraite avec ma grand-mère.

*Vion-La Chapelle du Chêne  (ligne La Flèche - Sablé, sur la partie non déferrée et desservant un silo à grain)
Bâtiment-voyageur habité et en partie rénové

La halle marchandise appartient désormais à un agriculteur qui y stocke son foin.

*Marçon-Vouvray  (ligne Château-du-loir - St-Calais, section encore ferrée et ouverte au trafic fret)

Bâtiment des wc

La gare de marçon-Vouvray présente la particularité de s'être trouvée sur le tracé de l'ancienne ligne Paris-Bordeaux mise en place par la compagnie de l'Etat en 1886 en récupérant certaines lignes de la compagnie Paris-Orléans comme celle de Château-du-Loir à St-calais. La halle marchandise fut rasée à une époque inconnue.

*Ruillé-Poncé  (ligne Château-du-Loir - St-calais, section ferrée et ouverte au trafic fret)
a l'origine cette ligne était à voie unique avant que la compagnie de l'Etat ne la transforme en double voie pour sa ligne Paris-Bordeaux, comme en témoigne ses 2 quais.
Tel un fantôme, le bâtiment-voyageur ne se distingue que par les traces claires de ses fondations au sol...  Il fut détruit en 1978.
Le bâtiment-voyageur au temps du paris-Bordeaux au début du 20ème siècle. (récupérée sur www.notrefamille.com)
Cette vieille grille rouillée délimite ce qui était le petit jardinet du défunt bâtiment-voyageur.

Tout comme Marçon-Vouvray, la gare de Ruillé-Poncé fut reprise par l'état pour constituer la fameuse ligne Paris-Bordeaux qui fut en service de 1886 à 1938. Après cette date la ligne devint une simple artère locale et remise en voie unique. Le bâtiment-voyageur fut détruit en 1978 et la section Château-du-Loir - Bessé-sur-Braye est toujours ouverte au trafic fret.

*Gare de Saint-Gervais-de-Vic (ligne Château-du-Loir - St-Calais, section fermée et déferré)

Le bâtiment-voyageur les pieds dans la neige....   janvier 2009
Le bâtiment des wc est dans son jus d'origine... si l'on excepte les tôles fibro-ciment du toit

La gare de Saint-Gervais-de-Vic se trouvait sur la section Bessé-sur-Braye - St-calais restée en voie unique malgré la reprise par la compagnie de l'Etat en 1886 car ce petit bout de ligne de quelques km reliait alors l'ancienne ligne nationale  Paris-Bordeaux à l'ancienne ligne départementale Mamers - St-Calais. Cette courte section fut déferrée il y a quelques décénnies déjà.

* Gare de La Chapelle-Huon  (ligne Château-du-Loir - Saint-Calais; section déferrée)
un grand merci à Cocojobo (voir son blog) pour ses clichés
Le bâtiment-voyageur a été rénové il y a peu. (cliché; Cocojobo)
extrait de l'ouvrage "La France ferroviaire en cartes postales"

Voilà, en espérant que ce modeste inventaire vous aura interessé, que ces petites gares, certes identiques mais aux histoires différentes  vous inviteront à les regarder autrement...
 C'est un patrimoine à protéger.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Superbe balade dans le temps. Cela fait plaisir de voir des bâtiments restaurés. Très émouvant aussi de voir ce qui reste des anciennes constructions.
Répondre
D


Ravis que ce petit clin d'oeil à ces bâtiments que personne ne regarde vous ais plu



S
quel boulot ..
moi j'aime bien les vieille cartes postale ..
aussi parce qu'en ce moment je bosse sur la mémoire ..
et que j'ai eu entre les mains des vieille cartes postales d'archives ... et le plus sympas c'est de lire ce qu'il y a écrit dessus ... véritable patrimoine !!!
bonne semaine
Répondre
D


J'en sais quelque chose, je possède aussi une petite collection de cartes anciennes de ma commune, entres autres...    Merci de ton passage Syboule  :0010:



D
Tu leur redonne une vie à ces p'tites gares fermées et triste. Bises Scrat!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Répondre
D


Oui j'avais depuis longtemps envie de rendre hommage à ces petites gares d'antant, ainsi qu'à ceux qui les ont construites  :0091:    Gros bisous  Delphinette  :0010:



F
Et ça tient encore debout :)
Répondre
D


Eh oui Floria, on savait mieux bâtir à l'époque que maintenant....   Merci de ton passage !



S
Là où les gens vont et viennent.
Répondre
D


Oui et c'était encore ainsi voilà quelques décénnies....  Merci de ton passage Sév